sabato 1 aprile 2017

FORMATION DE TALIBES ET ELEVES VOLONTAIRES POUR LA SANTE

Depuis 3 ans, chaque début d'année scolaire, avec l'aide de volontaires dee Janghi (Alessandro nutritionniste, Antonio tecnicien de la santé qui viennent d'Italie et Sylvestre, Ahmad, Dr Alexander et autres du Sénégal) nous faisons une visite médicale et nutritionnelle de tous les enfants de l'Ecole de Enfance et Paix et des trois Daaras avec qui nous collaborons.

La visite annuelle permet de dépister plusieures maladies et nous essayons avec l'appui aussi de nos sympathisants, comme Valérie, de fournir les soins et médicaments pour tous ceux parmi eux qui n'en ont pas les moyens, comme les talibés.

Mais un problème se pose: au Daara qui va administrer les médicaments aux talibés? Comment vont-ils savoir respecter le dosage, l'horaire et la durée d'administration? Où vont-ils garder les médicaments?
En cas de dépistage de dénutrition, qui va assurer une alimentation adaptée à l'enfant? Comment aider le Daara a prendre les mesures adéquates?
Et comment aider à prevenir la plupart des maladies que nous rencontrons et qui sont liées au manque d'hygiène?
En plus la santé ne conceerne pas seulement le corps. Comment faire comprendre aux encadreurs que si un enfant change brusquement de comportement, commence par exemple à faire pipi au lit, ça ne signifie pas nécessairement qu'il est tétu et désobeissant, mais qu'il pourrait peut etre avoir un problème psychologique? 
Comment faire comprendre aussi qu'il est inadmissible de voir un enfant couvert de cicatrices de coups de fouet?

C'est ainsi que Janghi et Enfance et Paix ont décidé d'organiser une formation pour des talibés volontaires de la santé. On a demandé que les responsable (Seigne) des Daaras choisissent parmi leurs talibés plus instruits au moins deux volontaires pour veiller à la santé de leurs camerades.
On a ensuite pensé à inclure dans la formation aussi deux élèves volontaires de l'Ecole, non talibés.


Les objectifs de la formation ont été donc formulés en fonction des problèmes posé plus haut :

Objectif général
permettre au volontaire de santé au Daara, de veiller au bien être physique et psychologique du talibé et savoir prendre les mesures nécessaires pour prévenir, soulager, faire diagnostiquer et assurer la prescription du médecin pour les maladies plus fréquents rencontrées dans leur milieu.

Objectifs spécifiques
A la fin de cette formation le talibé volontaire pour la santé sera capable de:
  1. Expliquer l'origine des infections qu'ils rencontrent plus souvent, la notion de micro-organisme pathogène, les modes de transmission et la place de l’hygiène dans la prévention. 
  2. Reconnaitre les maladies de la peau plus fréquentes dans leur milieu (gale, teigne du cuir chevelu, infections cutanées), comment les prévenir et les principes du traitement
  3. Comprendre le rôle d’alerte de la fièvre et de la douleur, comment les soulager en attendant de voir le médecin pour en traiter la cause
  4. Expliquer les notions de base sur le paludisme, son mode de transmission, sa prévention, et en quoi consiste sa gravité
  5. Reconnaitre les signes de la grippe et des maladies respiratoires qui peuvent en découler, leur mode de transmission, leur prévention. 
  6. Asthme et allergies liées à la pollution atmosphérique.
  7. Expliquer l'origine des maladies diarrhéiques ou "maladie des mains sales", leur mode de transmission, leur prévention et comment éviter la déshydratation qui en consiste la gravité
  8. Expliquer la cause des vers intestinaux, l'aspect de ceux visibles à l'oeil nu, les signes, la prevention.
  9. Remplir et classer les fiches des talibés malades et comment y inscrire les modalités d'administration des médicaments en respectant l’horaire et le dosage
  10. Conserver correctement les médicaments et produits de soins dans la boite à pharmacie
  11. Organiser une meilleure hygiène personnelle et environnementale des talibés au Daara
  12. Comprendre le rôle des différents types d'aliments dans le maintien de la santé et l'importance d'une alimentation équilibrée
  13. Reconnaitre les signes de malaise psychologique et comment essayer de le prendre en charge
  14. Connaitre les droits fondamentaux de l’enfant y compris dans le cadre de l’Islam et comment veiller à ce qu’ils soient respectés


La méthodologie

La formation s’est déroulée en 5 jours et comprenait:
  • Une partie théorique, chaque après-midi de 15h a 18h, administrée par Dr Maria Laura Mbow pour les 11 Objectifs spécifiques et par Abdoulaye et Mamady Sadio pour le 11ème objectif.
  • Une partie pratique se déroulait le matin, au niveau des Daaras, où Sylvestre aidait à la mise en application des notions expliquées la veille.





La partie théorique était faite en wolof avec quelques illustrations imprimées (maladies de la peau, microbes et parassites, mode de transmission, les 4 gropes d'aliments)




 et l'observation de quelques signes de maladies sur des talibés ayant accepté de venir les montrer (maladies de la peau et caries dentaires). .
.





Chaque notion expliquée était suivie d'une discussion







Le cours sur les droits de l'enfant fait par Abdoulaye et Mamady Sadio a été suivi d'une discussion particulièrement passionnante et a vu la participation active de tous. Les talibés ont su montrer comment l'Islam soutient le droit des enfants. 





Le dernier jour a été consacré au rappel des notions et à leur concrétisation.
On est revenus sur la notion de microbes, le mode de transmission et l'importance de l'hygiène et il y a eu à ce propos un travail de groupes (un groupe pour chaque Daara et un pour l'Ecole). Chaque groupe a élaboré un programme de néttoyage regulier dans sa structure qu'ils s'engage à realiser. Un comité de suivi des engagements à été crée par les enseignants de l'ecole.

Le matériel
Chaque groupe (les 2 Daaras et l'Ecole) a réçu un kit de produits d'hygiène et une Boite à Pharmacie équipée d'un thermomètre, de differents produits et matériel pour désinfection et pansement de plaies et quelques médicaments de premier secours (pour calmer la fièvre et les douleurs et pour calmer les maux de ventre). Dans la boite à pharmacie il ya aussi un casier avec les fiches à remplir pour les malades sous traitement. Des exercises de remplissage et utilisation des fiches ont été faits. 
Les participants
La formation avait été prévue au début pour les six volontaires talibés des 3 Daaras  et deux élèves volontaires de l'école. Mais dès le début quelques enseignants de l'Ecole ont demandé à se joindre au groupe suivi ensuite par d'autres élèves. Malgré l'absence d'un des Daaras (son responsable étant malade) la formation a vu une participation bien au dela de ce qui était prevu. De 14 participants le 1er jour on est passé à 16 le 2ème jour, 18 le 3ème et 4ème jour pour terminer avec 22 le 5ème jour. 
Le groupe était heterogène avec 9 talibés (dont un est en realité un oustaz), 8 élèves et 5 enseignants, Cela n'a pas empeché à tous les participants de prendre la parole, poser des questions, répondre, expliquer. On ne voyait plus la différence entre talibé, oustaz, élève et enseignant de l'école et tous ont montré le meme intéret et la meme passion à participer à quelque chose qui n'était ni obligatoire ni remuneré.
Les témoignages à la fin de la formation ont été émouvants aussi bien celux des talibés que ceux des élèves ou des enseignants. Tous ont dit la joie d'apprendre des nouvelles choses et de savoir qu'ils pourront les utiliser pour aider les autres. Une élève a dit que son rève est de devenir un jour sagefemme, et qu'avec cette formation elle a l'impression que le reve a commencé à se réaliser.