domenica 14 giugno 2015

RAPPORT TRIMESTRIEL D'ACTIVITE, PERIODE 19 MARS – 31 MAI 2015

Pendant ce trimestre, nous avons eu deux visites en provenance d'Italie au sein des projets Janghi. Les visiteurs sont venus au Sénégal à leur frais personnels.

La première visite était faite par l'un des fondateurs de Janghi à Milan, Regina et une sympathisante Janghi, Alessandra.
Nous avons ainsi eu l'occasion de leur expliquer les projets, leur donner l’opportunité de connaitre notre partenaire, l'ONG sénégalaise Enfance et Paix


échanger avec son président, Sadio, et son équipe, et communiquer avec les bénéficiaires du projet, les enfants inscrits à leur école.










La participation de ces « Janghiennes » dans l’animation d’une leçon de dessin a été d'un apport pédagogique important promouvant la stimulation de la créativité des enfants.













Elles ont visité aussi les Daaras qui ont une partie de leurs talibés inscrits à l'école de Enfance et Paix et apporté des dons d'habits de la part de membres de Janghi en Italie pourr tous les talibés
un grand merci aux enfants Thierno et Dramane de Milano qui ont donné plein de leurs habits (valise)


Pendant leur séjour l'ONG Enfance et Paix et Janghi ont organisé une réunion avec la direction de la Mairie des Parcelles Assainies, la municipalité où sont nés la plupart de nos projets. 

Au cours de cette réunion, nous avons pu voir que les actions et les stratégies d'intervention de Janghi sont en totale harmonie avec les politiques sociales de la ville et du gouvernement sénégalais, en particulier pour ce qui concerne les talibés
Janghi a proposé de renforcer la collaboration avec les autorités administratives municipales en étendant l'assistance sanitaire aussi à d'autres enfants talibés de la commune.

La deuxième visite a été faite par trois sympathisants italiens de Janghi, Laye, Waly e Fabiano dont deux d'origine sénégalaise, qui ont pu apprendre davantage sur les projets de l'association 





 
Tandis que Laye faisait un reportage photographique, Waly et Fabiano ont participé activement à l'une des séances de consultations médicales effectués dans l'un des trois Daara avec lesquels nous collaborons. 

Ils ont également donné des contributions en nature et en argent pour les projets.


ACTIVITES

Frais de scolarité
Grace au support de Janghi qui a payé, ce semestre aussi, la totalité ou le complément de scolarité des élèves qui n’en avaient pas les moyens, tous les 32 « cas sociaux » et 29 talibés ont pu continuer l’année scolaire 2014-2015 jusqu’à la fin et l’ONG Enfance et Paix a pu payer les enseignants et octroyer même une petite augmentation de salaire pour ces derniers mois comme encouragement pour le travail accompli.

Montant depensé pour l'activité ce trimestre:  4.792,05 Euro

Talibé de la classe spéciale qui apprend à lire et écrire en français



Les résultats semblent encourageants
Distribution des résultats du 1er trimestre




Assistance sanitaire
Les visites médicales scolaires pour les enfants plus vulnérables de l’Ecole de Enfance et Paix effectuées par la pédiatre, co- fondateur de Janghi ont continué aussi ce trimestre avec 6 séances.

Nous avons complété les visites des cas sociaux et talibés inscrits à l’école et nous avons ensuite étendu la consultation aux autres talibés des mêmes Daara non-inscrits à l’école. Au total 68 enfants dont 8 cas sociaux et 60 talibés ont été consultés ce qui fait, avec les 42 vus le trimestre précédent (14 cas sociaux et 28 talibés), un total de 110 enfants consultés pendant cette année scolaire.

De même qu’au trimestre précédent, les visites scolaires ont été complétées par un suivi et une prise en charge médicale des pathologies constatées.
Lors des visites de ce trimestre, 23 enfants présentaient des problèmes de caries et abcès dentaires et dans l’attente de tous les traiter, les 10 cas les plus urgents (9 talibés et une orpheline qui vit avec sa grand-mère âgée et sans moyens) ont bénéficié de soins complets auprès du dentiste du Centre de Santé Communautaire de l’ONG sénégalaise ACDEV, laquelle a, comme dans le trimestre précédent, dans un élan de solidarité, dispensé Janghi du payement des frais prévus.  



Janghi a assuré aussi la prise en charge médicale d’un talibé qui ne marchait pas depuis 8 mois à cause d’une ostéomyélite compliquée de fracture pathologique et mal traitée.


Grace à des sympathisants de Janghi au Sénégal cet enfant a été mis en rapport avec une chirurgienne chef de service à l’Hôpital National de Dakar qui lui a ouvert le dossier et fait faire toutes les radios et analyses nécessaires pour un traitement adapté et efficace. 





Un volontaire de Janghi, enseignant en SVT à l’Ecole de Enfance et Paix, amène l’enfant a toutes les consultations et s’assure de la prise effective et régulière des antibiotiques.

Janghi assure le payement des frais qui, vue la pathologie, sont extrêmement chers et hors de portée du marabout responsable du Daara.










A part ces médicaments Janghi a acheté aussi des médicaments pour d’autres talibés malades comme les vermifuges pour 13 enfants et le traitement de maladies de la peau pour 5 talibés.

53 talibés ont reçu chacun une brosse à dents et de la pâte dentifrice et surtout une forte sensibilisation pour une meilleure hygiène buccale est faite constamment auprès de tous les enfants de l'école et des Daaras.


Montant depensé pour l'activité d'assistence sanitaire ce trimestre: 401,05 Euro


Soutien alimentaire aux Daaras
Les talibés qui vont à l’école ne mendient pas et Janghi fournit au Daara un petit support alimentaire pour compenser en partie ce manque à gagner.
En plus des aliments Janghi fournit aussi des produits pour améliorer l’hygiène personnelle des enfants et celle des locaux où ils vivent (savon, eau de Javel).

Montant dépensé pour cete actvité ce trimestre: 181,04 Euro


Petit déjeuner à l’école
17 enfants “cas sociaux” particulièrement démunis qui sautent souvent un ou deux repas par jour ont pu bénéficier chaque matin, à la recréation, d’un petit déjeuner préparé à l’école par la vendeuse chez laquelle les autres écoliers ont l’habitude d’acheter des gouters. Ainsi ils peuvent eux aussi manger lors de la recréation ensemble avec leurs camarades.



Les 17 talibés de la classe spéciale reçoivent chaque jeudi après-midi, journée particulièrement chargée pour eux, un fruit chacun. Après le premier mois où c’est Janghi qui achetait les fruits, une stagiaire de Enfance et Paix qui fait de l’animation avec les talibés se charge aussi des fruits.

Montant depensé pour l'activité de petit déjeuner à l'école, ce trimestre: 144,41 Euro



Bibliothèque pour enfants
L’ONG Enfance et Paix a pu libérer une salle dans l’école pour la création d’une bibliothèque pour les élèves et les enseignants.

Suite à un appel fait parmi les membres de Janghi et sur Facebook, nous avons pu obtenir 129 livres en français pour enfants de tous âges et nous avons encore des nombreuses promesses en cours.
Un lot important nous est venu d'Italie avec l'arrivée de Regina et Alessandra et nous remercions chaleureusement les enfants JANGHI de Milan Thierno et Dramane pour ce lot avec des livres et revues de la collection Bayard Presse (J'Aime lire et autres) qui sont un util extremement amusant et instructif pour apprendre, aimer et améliorer la lecture.. 

Ici a Dakar c'est une personne qui travaille à l'UNESCO qui a repondu à la demande sur facebook et a offert des livres pour enfants avec des thèmes éducatifs très importants. Enfin l'enfant JANGHI de Dakar, Tamsir, a amené lui meme tous ses livres de lecture et magnifiques bandes dessinées.
La direction de l’école a exprimé l’intention de laisser ouverte la bibliothèque pendant les vacances et de la rendre accessible aussi aux autres enfants du quartier.
Maria Laura, co-fondateur de Janghi au Sénégal, s’est engagée à faire des séances de lecture pour les enfants afin de les intéresser et leur faire prendre gout à la lecture.

Montant dépensé pour cette activité: pour le moment rien car la refection de la salle à été prise en charge par Enfance et Paix et les livres sont tous des dons

Conclusion:
ça a été un trimestre très fructueux où la collaboration avec Enfance et Paix s'est revelée excellente et où on a pu avoir des résultats concrets de nos efforts conjugués avec début d'intéret des autorités.